News / Le Réseau

 

Le Réseau - 07/11/2016

 

Prix Europa Cinemas 2016 - Meilleure Programmation - Kino Europa, Zagreb, Croatie

 

Kino Europa est LE cinéma le emblématique de Zagreb. Il a été construit en 1924-1925 par la riche famille Müller de Zagreb qui avait la volonté de construire le cinéma le plus beau, le plus important et le plus moderne de la région. Après des années de négligence et des problèmes de propriété, la Ville de Zagreb a racheté la salle et, début 2008, en a confié la direction au Festival de Zagreb afin d’en faire le carrefour régional des films et plus particulièrement du cinéma art et essai. En 2013, le Kino Europa a été déclaré patrimoine culturel protégé et trésor national croate. L'intérieur du cinéma, ses décorations en stuc opulent et ses détails post-Art Nouveau sont parmi les plus beaux de la ville. Le cinéma, situé au centre même de la ville, dispose d’une grande salle de 500 places, de la petite salle Müller de 41 places, d’une boutique et d’un bar, lieu de rencontres populaires.

En 2008, lorsque nous avons pris possession du cinéma, notre principal objectif et plus important travail était de concevoir un programme de premier ordre de films contemporains, indépendants et art et essai du monde entier et de retrouver la confiance du public qui avait complètement perdu l’habitude de fréquenter de vieux cinémas dans le centre-ville. À l'époque, nous étions le seul cinéma de la ville tourné vers le cinéma d'auteur mondial et européen, nous distinguant des programmes des multiplexes existants.

HR_ok_02_307

Pourtant, ce n'était pas une tâche facile. Nous n'avions ni les films, ni les moyens, ni le public, mais notre efficacité et notre travail acharné ont payé : nous avons réussi à atteindre nos objectifs initiaux et nous nous sommes lancés dans un calendrier stratégique à long terme. Les résultats de cet effort sont aujourd'hui évidents tant par le nombre en hausse de spectateurs que par la visibilité et la reconnaissance des médias auprès du public local et international.

La diversité et la qualité de notre programme, ainsi que notre approche particulière de chaque événement et de chaque projection, ainsi que notre attention aux différents publics, rendent notre stratégie particulièrement novatrice. Notre devise est : « Pensez à ce que vous regardez ». Nous voulons que le public perçoive notre cinéma comme une institution vivante et dynamique, un lieu de discussion, de conversation et d'apprentissage sur la culture cinématographique. Nous observons notre public, pour toute séance programmée nous suivons et analysons la fréquentation et les réactions – c’est pourquoi tout en réussissant à montrer une sélection du meilleur cinéma du monde tout au long de l'année, nous avons également appris à chercher des films dont les genres, thèmes et pays correspondent aux goûts de notre public. Nous essayons également d'organiser des rencontres entre le public et les cinéastes, nous invitons très souvent les critiques de cinéma à présenter les projections et organisons des événements spéciaux pour les enfants et les personnes âgées.

A nos débuts, il était très difficile d'offrir un large éventail de nationalités dans nos programmes (25 nationalités européennes étaient représentées dans notre programmation en 2015 et les films européens représentaient 72% des projections), car il n'y avait pas beaucoup de films indépendants disponibles en distribution, et si un titre de ce profil avec un certain potentiel apparaissait, les multiplexes avaient un droit de premier regard. Nous avons également dû commencer à acheter des films afin de maintenir la continuité de notre programmation – ce qui a été possible grâce à notre expérience dans l'organisation du Festival, qui nous mis en relation avec de nombreux distributeurs et producteurs. Aujourd'hui, nous distribuons 5 à 10 titres par an. Après des années difficiles, la numérisation a rendu les choses beaucoup plus faciles. Les distributeurs vont plus facilement vers des films d'origines diverses, même s’ils ont très peu de potentiel commercial.

HR_ok_03_320

De plus, nous avons facilement accès à une bonne variété de salles dans la région, grâce aux relations étroites entretenues avec les producteurs, et le cinéma croate est bien présent parmi les classiques. Parfois, il est d’autant plus difficile de couvrir et de présenter tous les bons films.

En outre, les festivals et les cycles de films attirent toujours beaucoup l'attention des médias et représentent une forme de rassemblement. Pour nous, c'est toujours une occasion d’être connectés avec le public et de lui faire sentir que notre salle est très active.

Nous avons récemment lancé un nouveau programme appelé Kinolektira. Une fois par mois nous projetons des films classiques restaurés et numérisés, accompagnés d'une introduction par un critique de cinéma. La première projection, complète, a occasionné une grande discussion sur notre page Facebook, d’où l’idée qu’une projection par mois n’est pas suffisante.

En mars, nous avons projeté Rams lors de notre séance matinale pour les personnes âgée et nous avons eu la chance d’accueillir son réalisateur Grimur Hakonarson pour un débat. Nous avons surpris le public de la séance du soir, dans notre auditorium, en le faisant participer à la fin de la projection. La séance de questions réponses était très spontanée et drôle, dans une atmosphère assez incroyable.

Nous sommes fiers d’avoir su apprendre à écouter les besoins de notre public et à y répondre. Notre programmation intransigeante, qui présente les meilleurs films indépendants et d’auteur, les a formés habitués à nos propositions. Aujourd'hui, le public sait qu’il ne peut pas faire un mauvais choix lorsqu’il vient au Kino Europa.

Pourtant, nous faisons face à des défis à long terme. En premier lieu, nous espérons que nous parviendrons à rénover complètement le bâtiment et à lui redonner son ancien éclat. C'est l'un des objectifs les plus importants pour les quatre prochaines années et nous avons investi beaucoup d'énergie dans sa réalisation. Nous avons réussi la partie technique, en installant l'équipement audiovisuel le plus moderne, mais nous avons maintenant à accomplir la rénovation du bâtiment.

Hrvoje Laurenta, Directeur général et Selma Mehadzic, Programmatrice

http://www.kinoeuropa.hr/

HR_ok_04_307

_____________