News / Les Actions

 

Les Actions - 29/01/2013

 

Label Europa Cinemas - Entretien avec Gerardo Da Vivo - Cinéma Modernissimo - Naples

 

Nous nous entretenons avec Gerard De Vivo, manager du Cinéma Modernissimon à Naples , à l’occasion de sa participation à la Berlinale en tant que membre du Jury du Label Europa Cinemas.

Pourriez-vous nous présenter le Cinema Modernissimo en quelques mots? Quelle place occupe-t-il dans la vie culturelle napolitaine ?

 Le Modernissimo, sous sa forme actuelle, a été conçu en 1994. Il s’agissait alors du premier complexe multisalles implanté dans le sud de l'Italie. Son architecture innovante en fait l’un des bâtiments les plus étudiés et appréciés de la ville de Naples. Les architectes Costa et Sconamiglio se sont inspirés des œuvres de Mondrian en réalisant le projet. L’une des caractéristiques de la façade étant d’ailleurs l’utilisation de couleurs vives.

Le Napoli Film Festival a été créé avec l’idée qu’il se déroulerait au Modernissimo. Par ailleurs, la salle s’est inscrite ici comme un lieu de prédilection pour le lancement de nouveaux projets audiovisuels mais aussi d’initiatives qui ont un lien avec l’art plus généralement. Les institutions culturelles internationales établies à Naples sollicitent régulièrement notre cinéma pour y organiser des événements (festivals, avant-premières).

Que vous apporte le fait d’être membre du réseau Europa Cinemas ?

Cela nous permet de valoriser le cinéma européen que l’on apprécie. D’autre part, à titre plus personnel, en participant récemment au séminaire Jeune Public de Bologne et à la Conférence annuelle du réseau, j’ai pu rencontrer mes collègues, confronter mes méthodes aux leurs. Ces échanges de pratiques et d’expériences m’ont permis d’améliorer mon travail au sein du cinéma.

Quels sont les films européens récents qui ont retenu votre attentionet connu le succès dans votre salle ?

ERNEST ET CELESTINE, UN MONSTRE A PARIS, 17 FILLES, SHAME, CHEF, INTOUCHABLES, DIAZ, LA-BAS… Notre programmation doit forcément tenir compte des attentes d’un public large et populaire mais nous nous efforçons dans tous les cas de nous diriger vers un produit européen.

Concernant ERNEST ET CELESTINE, nous nous sommes réjouis de constater que les enfants étaient très sensibles à la qualité du film. Un film d’animation plus commercial n’aurait pas permis d’organiser des rencontres pour aborder les thèmes du film de manière approfondie avec les enfants.

2013_modernissimobandeau

Qu’attendez-vous de cette expérience de Juré à Berlin ?

Cette expérience est avant tout une responsabilité. J’ai bien conscience que mon appréciation - ainsi que celle des autres jurés que j’ai hâte de rencontrer – va permettre de soutenir un film en particulier. Je fréquente la Berlinale depuis une dizaine d’années, mais pour la première fois, j’ai la sensation que je serai un protagoniste du festival en quelques sortes.

Entretien réalisé par Lucas Varone