News / Les Actions

 

Les Actions - 25/05/2009

 

Cannes – Un trio de films à découvrir

 

Au-delà des Palmarès, focus sur 3 films européens vus à Cannes et qui pourraient trouver le chemin des salles et d’un public large: The Girl, Eastern plays et The happiest Girl in the World.

 

____________________________________

 

09_Cannes_Palmares_250

The Girl (Flickan), du suédois Fredrik Edfeldt. Déjà primé à Berlin et sélectionné par le magazine Variety pour le prochain festival de Karlovy Vary, ce premier long métrage présenté au Marché et qui sortira en Suède à l’automne bénéficie de la photographie de Hoyte Van Hoytema (Morse). Lorsque ses parents partent pour l’été travailler en Afrique, ceux-ci confient leur fillette de 10 ans aux bons soins de sa tante. Mais cette dernière s’évapore rapidement avec son nouveau petit ami et la fillette se retrouve seule dans la grande maison de campagne. Elle décide de subvenir seule à ses besoins. Le réalisateur colle à sa formidable jeune actrice au cours de cet été initiatique et signe une petite perle de poésie, cruelle mais jamais sinistre, qui mériterait d’être découverte par un public jeune aussi large que possible.

 

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, Eastern Plays, premier long du bulgare Kamen Kalev, offre de son côté à la fois le portrait contrasté de Sofia qui manquait au cinéma bulgare, et celui d’une jeunesse déboussolée qui ne sait plus à quoi se raccrocher. Soit deux frères qui ne se croisent plus guère. Le plus jeune, sur le point de verser dans la mouvance néo-nazie, participe à une agression violente sur une famille turque au cours de laquelle son frère, qui passe par hasard, s’interpose. Cette agression et l’amour qu’il va porter à la jeune fille turque feront sortir ce dernier de sa dépendance à la drogue et de la dépression qui l’empêche de se réaliser. Vibrant, juste, remarquablement interprété et au final très optimiste, Eastern Plays signe la naissance d’un cinéaste qui nous a rappelé la découverte de Fatih Akin.

 

Le cinéma roumain aura de son côté confirmé en sélection officielle, avec Tales from the Golden Age et Police, Adjective, la très bonne santé de ses jeunes représentants. Il faudra désormais compter avec Radu Jude, nouveau venu dont le premier long, The happiest Girl in the World, était présenté à l’Acid après avoir été primé par la CICAE au dernier festival de Berlin. Delia, 18 ans, a gagné une voiture à un concours organisé par une marque de boisson. Ses parents l’emmènent à Bucarest où elle doit tourner, en plein centre-ville, une publicité pour cette marque, preuve qu’elle a vraiment remporté la voiture. Mais le tournage s’enlise et Delia doit affronter ses parents qui veulent revendre son gain. Recroquevillée comme un paquet sur le siège arrière de la voiture familiale le matin, Delia osera négocier avec ses parents au cours de cette journée pour prendre son avenir en main. Très maîtrisé dans sa mise en scène et dans sa direction d’acteurs, le film se révèle aussi peu à peu comme le portrait d’une jeune fille qui apprend les codes d’une société en mutation et saura s’y adapter.

 

Jean-Baptiste Selliez

____________________________________

 

The Girl : www.delphisfilms.com

Eastern Plays : www.memento-films.com

The happiest Girl in the World : www.filmsboutique.com

____________________________________

 

Images (de haut en bas): The Girl, Eastern Plays, The happiest Girl in the Worl