News / Le Réseau

 

Le Réseau - 13/09/2009

 

Tchéquie - Retour sur la journée numérique avec Europa Cinemas, à Uherské Hradiste

 

Encourager les cinémas du réseau à développer des projets communs en matière d’animation, de programmation mais aussi de réflexion notamment sur des questions numériques : c’est le but d’une nouvelle initiative d'Europa Cinemas mise en place cette année. Une première action vient d’avoir lieu le 30 juillet dernier à Uherské Hradiste, République Tchèque, réunissant une trentaine de professionnels autour des équipements et de la distribution en numérique 2K. 
___________________________

L’Ecole du Cinéma d’Eté, qui se déroule chaque année, est la rencontre des ciné-clubs tchèques, ouverte aux professionnels et au public. C’est depuis 35 ans un des principaux évènements cinématographiques de ce pays, organisé autour du cinéma Hvezda, membre du réseau Europa Cinemas. Du 24 juillet au 2 août, se sont retrouvés à cette occasion plusieurs centaines de cinéphiles mais surtout des professionnels de République Tchèque, de Slovaquie, de Pologne, d’Autriche et de Hongrie. Europa Cinemas a contribué à l’organisation de la journée consacrée au numérique.
Cet évènement a permis de faire le point sur plusieurs questions générales : Petr Vitek expert auprès de la Commission Européenne a décrit la chaîne numérique dans ses évolutions actuelles et dans sa finalité. Mirek Sochor, expert DCI (Digital Cinema Initiatives) a présenté le cinéma 3D. Les spectateurs ont d’ailleurs pu assister à une projection 3D.

zobrazGVbandeau

Dans l’après-midi, se sont succédés des professionnels de plusieurs pays d’Europe Centrale et orientale qui ont présenté l’état des lieux de la numérisation des salles dans leurs pays respectifs :

- Maciej Gil, représentant de l’Association des Ciné-clubs Polonais, a rappelé qu’en 2008, le Polish Film Institute, le Ministère de la Culture , l’Association des Cinéastes et la Chambre de Cinéma ont mis en place un programme de numérisation des salles dans le but de financer l’équipement de 360 cinémas. Malheureusement, la crise économique, ajoutée à de nombreux problèmes d’ordre technique, a réduit de beaucoup l’ambition du programme : il est aujourd’hui question d’environ 80 salles. Actuellement, une douzaine de salles sont équipées dans le pays (majoritairement des multiplexes). Il a également rappelé que la taille des cabines ne permettait pas toujours de juxtaposer deux projecteurs 35mm et 2K. Enfin, il a souligné le peu de films disponibles en numérique chez les distributeurs.

- Peter Dubecky, directeur du Slovak Film Institute a indiqué qu’une salle est en train de s’équiper dans ce pays grâce à des fonds privés et publics : la salle Kultura à Ruzomberok, membre d’Europa Cinemas. Si le Slovak Film Institute a mis en place un fonds d’1 milliard de SK, c’est uniquement pour la numérisation des archives. Il n’y a donc aujourd’hui pas de programme à l’échelle nationale pour financer l’équipement des salles.

- Rita Linda Potyondi, à la fois exploitante et distributrice (Cirko Film Maskepp Foundation), a présenté la situation en Hongrie. Aucun projet de financement d’équipement numérique à l’échelle nationale n’a encore abouti. 40 salles s’étaient déjà équipées auparavant en 1,3K avec le soutien de l’Etat (50% de 10 000 € par appareil) mais ces équipements ne sont plus appropriés. Comme distributrice du long-métrage DELTA, Rita Linda Potyondi explique que la sortie du film en numérique a été aussi coûteuse que la sortie en 35mm parce que trop peu de salles sont équipées et qu’il n’y a donc pas d’économie d’échelle. A Budapest, deux salles indépendantes sont équipées.
Elle a conclu sur la situation alarmante en Hongrie: les soutiens aux salles sont très faibles, les petits et moyens distributeurs ont des difficultés et on parle même de fermetures de salles dès cet été.

- Petr Vitek et Olga Raitoralová, ont souligné quant à eux, la situation un peu différente de la République Tchèque où 27 cinémas sont actuellement équipés en numérique (tous les multiplexes du pays et deux mono-écrans). L'Union des distributeurs et des exploitants a publié le 15 juillet 2009 une déclaration commune sur la nécessité d'équiper les salles en numérique. Le Fonds Cinématographique d’Etat Tchèque a alors réagi et a mis à disposition des exploitants 45 millions de CZK sous forme de prêts remboursables afin que les exploitants puissent financer leur équipement numérique. L’objectif est d’équiper 30 salles d’ici fin 2009. Le fonds s’engage à financer 50% maximum du coût de l’investissement à la condition que l’exploitant garantisse le paiement de la somme restante. Les exploitants pourront postuler pour en bénéficier dès septembre prochain.
Cependant, cette aide ne propose pas de solution pour les salles qui ne peuvent garantir l’investissement restant. Elles risquent alors de fermer lorsque la distribution de films de 35mm diminuera. (A noter que les films US sont distribués en République Tchèque avec des copies 35 mm déjà usagées, ce qui est probablement le cas dans plusieurs autres pays de la région.)
Autant que les petites salles, les distributeurs indépendants rencontrent aussi des difficultés. En effet, les multiplexes déjà équipés en numérique exigent de la part des distributeurs locaux de payer une somme forfaitaire pour projeter leurs films. Ne pouvant assumer ces frais supplémentaires, certains distributeurs indépendants risqueraient alors de fermer et les films européens seraient encore moins diffusés en Europe centrale et orientale.

panelLFSCZ

Les professionnels présents ont reconnu qu’il existe actuellement une menace non négligeable sur la diversité de programmation liée au numérique. Pour l’instant, aucune institution nationale ne semble réaliser la gravité du problème et ne cherche à développer un soutien aux salles et aux distributeurs indépendants. Les exploitants sont essentiellement préoccupés par l’équipement en 3D, voulant assurer la projection des derniers blockbusters américains dont le public est actuellement demandeur.
A cela s’ajoute le contexte de crise économique qui touche tous les pays : les autorités nationales ont souvent d’autres priorités avant d’aborder cette question pourtant fondamentale pour ce secteur et pour l’avenir du cinéma européen.

Au-delà de cette réunion, Europa Cinemas a enregistré 3 nouveaux projets d’actions communes en Bulgarie, Slovénie et Pologne.
_____________________________
Le programme des débats a été préparé par le cinéma Aero de Prague, membre d’Europa Cinemas, en collaboration avec l’association Pro-Digi pour la promotion et la numérisation en République tchèque et l’Association des ciné-clubs tchèques, également organisatrice de l’Ecole du Cinéma d’Eté. L’évènement est soutenu financièrement par Europa Cinemas.
_____________________________

Contacts :

- Radim Habartik (Kino Aero): info@digitalnikino.cz

Liens :

Ecole du cinéma d'Eté
Cinéma Aero
Association Pro-Digi
Association des ciné-clubs Tchèques