News / Le Réseau

 

Le Réseau - 12/05/2011

 

Stefan Kitanov, Directeur du Festival International du Film de Sofia, Bulgarie

 

2011_SIFF

Parlez-nous du Festival de Sofia.

Le Festival International du Film de Sofia, créé il y a 15 ans, était durant ses premières années dédié à la musique de films. La programmation s'est ensuite généralisée et il est désormais l'un des principaux événements de Bulgarie. Le festival montre les tendances actuelles du cinéma mondial au public bulgare et fait la promotion du cinéma bulgare, et plus largement des cinématographies d’Europe centrale et orientale, à un public international de cinéastes et professionnels. Le Sofia IFF figure parmi le Top 50 de Variety des festivals que les professionnels du monde ne doivent pas rater. Il est classé par la FIAPF comme un festival compétitif de films spécialisés.

Plus de 300 professionnels venus d’Europe et du monde entier assistent au festival, surtout des réalisateurs, acteurs, producteurs, distributeurs, vendeurs, représentants de fonds et d’institutions. Ils présentent leurs films, rencontrent le public, participent aux débats avec d’autres professionnels, parlent aux médias... Les cinéastes participent à des séances de questions-réponses après les projections. De nombreux débats et ateliers sont organisés dans le cadre du marché de la co-production des Sofia Meetings. Les principaux débats ont suscité une forte participation, notamment les panels sur la distribution en Europe centrale et orientale, sur les nouveaux modèles économiques, le marketing viral, ainsi que les présentations des projets sélectionnés aux Sofia Meetings et les projections de nouveaux films bulgares et régionaux de la sélection « Balkan Screenings ». Nous essayons de travailler à attirer davantage le public, notamment parce que nous connaissons une période économique difficile.

Le Festival attire plus de 70 000 spectateurs par an. 2011 a probablement été notre meilleure année, avec près de 300 invités internationaux, notamment Claudia Cardinale, Volker Schlöndorff, Otar Iosseliani, Goran Paskaljevic, Danis Tanovic, Andrzej Zulawski, Milcho Manchevski, Sylvia Kristel. Le festival a été largement couvert par les médias.

Quel type de films présentez-vous? Avez-vous une préférence pour les films locaux ?

La compétition internationale présente 12 premiers et seconds longs métrages du monde entier. Ils sont jugés par un jury international qui visionne également 12 court-métrages bulgares pour le Jameson Short Film Award. La compétition balkanique pour les longs métrages régionaux, une compétition documentaire avec 12 longs documentaires et une section pour les nouveaux films bulgares avec un prix pour le meilleur film. Parmi les autres sections, Big Five présente les 5 vainqueurs de Cannes, Berlin, Venise, Sundance et Toronto. Cinema Today et Cinema Tomorrow présentent les longs métrages récents de cinéastes confirmés pour la première section, et nouveaux pour la seconde. Le programme comporte au moins un focus sur un pays, des rétrospectives, des documentaires, des courts.

Le cinéma bulgare connait un renouveau national et international. Des jeunes cinéastes intègrent le milieu en réalisant des films qui ont du succès à la fois auprès du public et des professionnels. Pour la première fois, cette année, deux premiers films bulgares ont été sélectionné pour la compétition internationale, Shelter de Dragomir Sholev et TILT de Viktor Chouchkov. Le premier a été récompensé par le prix du meilleur film: c’est la première fois que la principale récompense va à un film national. Un film bulgare a également remporté la compétition documentaire – The Rules for Single Life de Tonislav Hristov.
Peu de temps après le festival, TILT et un autre premier film, Lov.Net de Ilian Djevelekov, également présenté au festival, ont été en tête des meilleures entrées de l'année.
Le festival a lancé plus de 10 nouveaux réalisateurs bulgares au cours des trois dernières années et nous sommes persuadés que le cinéma bulgare entre dans une nouvelle ère.

Etes-vous bien soutenus par la municipalité, les régions et vos sponsors ? Comment faîtes-vous la promotion du festival à l’international ?

Le festival est un des événements clefs pour la ville de Sofia mais le financement est plutôt bas en comparaison de ce que reçoivent d'autres événements similaires en Europe centrale et orientale. Il en est de même pour le Centre national bulgare du cinéma, le Ministère de la culture, les sponsors et autres partenaires, bien qu’ils respectent tous et apprécient le festival. Ou, en d’autres termes, la valeur du festival est supérieure au financement accordé à son organisation !
Notre visibilité et notre promotion sont plutôt facilités par notre présence à des marchés de coproduction clefs et à des festivals. Nous nous rendons à plus de 15 festivals par an et participons à des réunions, débats et séminaires avec d’autres professionnels. Nous avons un site internet bilingue et attractif.  Nous sommes également présents sur les sites de nos partenaires. Nos festivals partenaires et invités jouent un rôle significatif dans la promotion du festival.

Est-ce que vous projetez des films en numérique?

Nous avons projeté seulement un film en numérique (DCP) - Pina de Wim Wenders (3D), qui était cette année le film le plus attendu par le public. D’autres films ont été projetés avec des DigiBeta ou en HD. De plus en plus de films sont projetés de cette manière.

Pouvez-vous me parler des Rencontres de Sofia (Sofia Meetings) ?

C'est la plateforme professionnelle du Sofia IFF. Son but est double: présenter des nouveaux films de Bulgarie et de la région aux représentants des festivals de films internationaux invités, aux sociétés de vente et aux journalistes; et promouvoir des projets de film auprès de représentants de fonds de soutien, à des producteurs, vendeurs, distributeurs qui voudraient mettre en place des co-productions. Les Rencontres de Sofia sont à la tête des marchés de co-production en Europe centrale et orientale. Des films à succès tels que La mort de Dante Lazarescu de Cristi Puju, Adrien Pal de Agnes Koscic,The World Is Big and Salvation Lurks around the Corner de Stephan Komandarev, Eastern Plays de Kamen Kalev, et Medal of Honour de Calin Peter Netzer ont été présentés comme projets à Sofia.
Les succès les plus récents incluent The Island de Kamen Kalev, Ave de Konstantin Bojanov et Sneakers de Ivan Vladimirov et Valery Yordanov qui viennent d’être sectionnées à Cannes, Moscou et Karlovy Vary.
***

Par Chris Evans - mai 2011
SIFF
Sofia Meetings
Images (de haut en bas):
Stefan Kitanov
Stefan et Mira Staleva
Shelter
The World Is Big and Salvation Lurks around the Corner