News / Le Réseau

 

Le Réseau - 09/12/2009

 

Slovénie – Vers une mise en réseau des salles, pour le numérique

 

Le troisième projet pilote soutenu par Europa Cinemas dans le cadre des actions de mini réseaux a eu lieu à Ljubljana les 24 et 25 novembre. A l’initiative des responsables du Kinodvor, les  professionnels ont discuté des moyens de bâtir un réseau de salles qui faciliterait leur numérisation.

Cette première rencontre des professionnels slovènes, soutenue par Europa Cinemas et le Slovenian Film Fund, a rassemblé une quarantaine de professionnels, exploitants slovènes bien sûr, mais aussi leurs voisins croates. L’objectif de cette rencontre était de constituer un groupe de travail dans la perspective de la création d’un réseau qui pourrait devenir l’interlocuteur de l’Etat. Les professionnels slovènes comptent ainsi sensibiliser les autorités à l’enjeu du maintien de la diversité culturelle dans la perspective de la numérisation des salles.

Le marché slovène étant très resserré (44 salles et 110 écrans pour 2 millions d’habitants,4% de part de marché pour le cinéma national), les salles indépendantes utilisent notamment les copies qui viennent des multiplexes. Quand ces derniers seront équipés en numérique, les salles indépendantes ne trouveront plus de copies 35mm. Le numérique pourrait donc rapidement devenir une nécessité pour les salles indépendantes. Or la taille du marché ne permettra pas la mise en place des VPF. Et aucun mécanisme de soutien n’est prévu, ni pour les salles qui souhaitent s’équiper en numérique, ni plus spécifiquement pour les salles « art et essai ». La directrice du Kinodvor, Nina Pece, souhaite donc valoriser le rôle de l’exploitant et alerter les institutions sur les dangers qui peuvent se présenter aux salles si aucune mesure de protection n’est prise.

Les professionnels slovènes souhaitent s’inspirer de l’étranger et avaient dans le cadre de ce colloque invité Maeve Cook, qui a été à l’origine de la création du réseau de salles Access Cinema en Irlande. Elle a pu leur expliquer comment bâtir une coopération entre des salles aux profils différents et comment mettre en place la distribution des films. Les présentations d’Europa Cinemas et de la CICAE (dont le Kinodvor est un nouveau membre) sont ensuite venues enrichir le débat. Les participants furent notamment très intéressés par l’idée mise en œuvre par Europa Cinemas d’inciter les petites salles indépendantes à se réunir pour intégrer le réseau, aux actions communes mises en œuvre en son sein et à la problématique du management des salles qui défendent la diversité culturelle.

L’intervention du Tchèque Mirek Sochor, expert du numérique, a permis aux professionnels locaux, souvent encore non-initiés à la problématique, de mieux en comprendre les enjeux, les avantages et les inconvénients.  Les professionnels slovènes se sont notamment intéressés aux projets d’équipement tchèques (financement partiel par le Fond national du cinéma) et polonais (financement par le Polish Film Institute et les Fonds structurels européens).

La présentation de la situation du cinéma en Norvège par Brede Hovland (producteur de North), a également pu inspirer les professionnels slovènes, car s’il s’agit également d’un petit pays (4,6 millions d’habitants, 430 écrans et 16% de part de marché pour les films nationaux), les autorités prennent cependant la numérisation des salles en main.

L’éclaircissement de la situation dans les pays européens a été le point de départ d’un débat très animé sur la nécessité du soutien de l’Etat. Les réflexions concernaient le budget pour l’équipement des salles, les conditions d’accès à un soutien, un calendrier prévisionnel, etc. Les professionnels slovènes sont encore loin d’avoir toutes les réponses à leurs questions, mais une chose est sûre : ils ont fait un premier pas pour créer un groupe qui pourrait défendre leurs intérêts et cette initiative ne passera pas inaperçue dans le milieu professionnel.

Il a ainsi été décidé communément de formaliser le rassemblement des exploitants et de créer un réseau national d’ici la fin de l’année. Le Slovenian Film Fund et ses représentantes Jelka Stergel et Natasa Bucar sont prêts à le soutenir matériellement.

L’équipe du Kinodvor a fait un excellent travail pour sensibiliser les professionnels slovènes et croates, mais ils n’oublient pas non plus celui pour lequel tout se met en œuvre : le public. Deux films ont ainsi été présentés en première dans le cadre de ces rencontres par leur distributeur slovène, Demiurg : North de Rune Denstad Langlo (présent à cette occasion) et Tricks de Andrzej Jakimowski, deux films récompensés par le Label Europa Cinemas, respectivement en 2009 à Berlin et en 2007 à Venise.

 Communiqué de presse (anglais)

A lire également :

Actions de mini réseaux – Coopérations tous azimuts en Europe centrale

(Network Review, Novembre 2009, pages 27 à 29)

Contact - Slovénie :

Kino mreža / Cinema Network

Aleš Uhan - Vodja projekta / Project Management

ales.uhan@kinodvor.org

 

09_Slovenie1_630