News / Le Réseau

 

Le Réseau - 08/11/2010

 

Robert Rider, Directeur du cinéma au Centre Barbican, Londres

 

Centre Barbican-Londres

Que faîtes-vous pour encourager les enfants à s’intéresser au cinéma ? Est-ce difficile d’inciter les enfants à élargir leurs goûts cinématographiques ? 

Nous organisons le London Children’s Film Festival (Festival du Film pour Enfants de Londres). C’est notre principale action pour offrir aux familles britanniques la possibilité de profiter de grands films britanniques ou internationaux, jamais projetés dans les cinémas de quartier.
Notre objectif premier est de faire en sorte que les personnes de tout âge viennent voir les films en salle, car c’est dans ce lieu qu’ils sont censés être vus. Nous organisons un ciné club familial tous les samedis matin et le festival Animate the World (Animer le Monde) qui propose des films d’animation pour les adultes et les enfants. Nous avons également créé un secteur ‘Apprentissage’ afin de développer des activités interactives avec les enfants pendant nos festivals, tels que des ateliers d’animation consistant à créer un film en un jour ou des ateliers de costumes et décors pour que les enfants se fassent vraiment une idée du processus de réalisation. 
 
Comment êtes vous financés ?

Le Barbican appartient et a été fondé par la City de Londres. Par ailleurs, au-delà des recettes du guichet, nous nous adressons à des organisations, des fondations et sommes sponsorisés par des partenaires privés.
 

Quelle est la tranche d’âge des enfants que vous sensibilisez ? Comment utilisez-vous le film comme outil éducatif ?

Le Festival du Film pour Enfants cible principalement les primaires, mais nous y projetons aussi des films pour un public adolescent. Avant certains films, nous organisons des débats avec les jeunes acteurs jouant dans les films projetés ; ils évoquent leurs expériences sur le tournage et la réalisation du film.

Vous déplacez-vous dans les écoles pour parler des films ? Est-ce difficile de convaincre les enfants de s’intéresser à des films différents ?

A Londres, oui. La section ‘Apprentissage’ se rend dans les écoles et mène des ateliers de réalisation de films, projetés à terme sur grand écran lors du Festival de films pour Enfants de Londres.
Nous présentons toutes sortes de films européens et internationaux lors du festival. Ces projections ont beaucoup de succès. Nous projetons aussi un ou deux films grand public pour attirer des familles qui sans cela ne viendraient pas.

En dehors du festival, touchez-vous un large public jeune ?

Non, dans le cas où nous organisons un cycle sur les films de Bellini, par exemple. En revanche, une rétrospective des films de Hayao Miyazaki (Le Voyage de Chihiro, Le Château Ambulant), par exemple, attirera toutes les générations. Nous tenons à ce que nous avons mis en place au fil du temps, notre public a grandi avec le Barbican et lorsque ces jeunes spectateurs atteignent la vingtaine, ils ont le sentiment d’avoir vécu ici quelque chose d’important dans leur formation.

Des projets pour l’avenir ?

Nous sommes à la frontière de l’Est londonien, où les Jeux Olympiques auront lieu en 2012. Nous avons des projets, dans ce cadre, avec les écoles et les quartiers des environs.

Pour en savoir plus : www.barbican.org.uk
Entretien réalisé par Chris Evans

Novembre 2010 

Photographies:
- Robert Rider
- Centre Barbican