News / Le Réseau

 

Le Réseau - 13/05/2014

 

Retour sur l’année 2013 dans le réseau : Searching for European Film Hits

 

En 2013, les statistiques du réseau sont dans la bonne moyenne, la barre des 60% des séances européennes étant atteinte. Mais de prime abord, avec notamment 2 films millionnaires en entrées dans les 882 salles et 2 111 écrans du réseau, c'est le cinéma américain qui domine le classement. Blue Jasmine et Django Unchained viennent ainsi en tête, suivis par The Great Gatsby et Lincoln. Soit 4 films d’auteurs qui rappellent l’autre force du cinéma américain, derrière les nombreux blockbusters qui colonisent les écrans des multiplexes.

Cette efficacité du cinéma américain se lit aussi dans le détail des statistiques : avec seulement 31% des séances, les films US réalisent 36% des entrées dans le réseau. A l’inverse, les films européens non nationaux représentent 35% des séances avec pour résultats 31% des entrées. Cet écart, qui se creuse, est relativement inquiétant sur plusieurs grands marchés, notamment la France et le Royaume-Uni, où les salles du réseau n’ont pu compter sur des films européens porteurs.

2013 reste cependant une bonne année pour le cinéma européen dans le réseau, en raison de la force, chez leurs voisins, des productions françaises et dans une moindre mesure anglaises. Certes en retrait par rapport à 2012 (-5,5 points pour les séances européennes non nationales), une année exceptionnelle en raison notamment du succès des Intouchables, 2013 affiche des statistiques similaires à 2011, qui était un « bon cru ». Tandis qu'2011, les films des grands noms européens avaient largement circulé à travers le continent, 2013 offre un visage plus ouvert.

2014_NetworkResults_Top5_Admissions_EuropaCinemas_660

Parmi les 6 films européens à plus de 500 000 entrées, on trouve ainsi deux jeunes réalisateurs relativement nouveaux à cette place, Kechiche et Sorrentino, trois vétérans du cinéma d’auteurs européen, Von Trotta, August et Almodovar, et un cinéaste débutant, Dustin Hoffman.

Les films du reste du monde sont très stables, à 9%, les résultats de No (Pablo Larraín, Chili), Gloria (Sebastián Lelio, Argentine) et The Lunchbox (Ritesh Batra, Inde) méritant d’être relevés. Pour compléter le tableau, n’oublions pas la surprise de l’année : Wadjda, de la saoudienne Haifaa Al-Mansour (621 000 entrées dans le réseau).

En 2013, les statistiques du réseau sont donc dans la bonne moyenne. 35% des séances ont été dévolues aux films européens non nationaux, tandis que le cinéma américain est au même niveau qu’en 2011 (31%).

Certains films tels Amour, Anna Karenina, La Chasse, déjà aux meilleures places en 2012, ont continué à circuler en 2013, tandis que d’autres, comme Philomena et La migliore offerta, poursuivront en 2014 leur belle carrière entamée l’année dernière. De bon augure pour l’année en cours, le film polonais Ida vient de battre un record en France et circule sur les écrans d’une quinzaine de pays européens.

Pour l’anecdote, le documentaire suédois Searching for Sugar Man réalise près de 400 000 entrées dans les salles du réseau de 10 pays européens, juste devant… Gravity.

2014_NetworkResults_MarketShares_600

 

Jb Selliez, mai 2014

_________

Photo: Searching for Sugar Man, de Malik Bendjelloul

_________

Voir les statistiques et analyses détaillées, par pays, dans la Network Review 23:

 

 

 

 

 

 

 

 

A Cannes, la Réunion du Réseau se tiendra à l'Hôtel Majestic, salon Croisette, dimanche 18 mai à 15h.

_________