News / Le Réseau

 

Le Réseau - 12/05/2010

 

Retour sur l'année 2009

 

Augmentation de 4% pour les films européens dans le réseau Europa Cinemas

Le cinéma européen se renforce dans le réseau
Selon les analyses de l’Observatoire européen de l’audiovisuel, la croissance du marché en 2009 était surtout due aux films américains et à la 3D. Or, du côté des salles du réseau Europa Cinemas / MEDIA, ce sont clairement les films européens qui ont drainé la croissance. Les 710 salles du réseau ont ainsi consacré 59% de leurs séances aux films européens (+4 points) et plus précisément 36% aux films européens non nationaux (+3). Au contraire, les films américains et du reste du monde baissent (-2 et-1,5 points, à 8,5% pour ces derniers). Au total, 59 millions de spectateurs européens se sont rendus dans les salles de ce réseau qui devrait dépasser les 2000 écrans en 2010 (1813 en 2009).

Slumdog Millionaire, 2,2 millions d’entrées dans le réseau

Présenté en première européenne à notre Conférence annuelle fin 2008, Slumdog Millionaire est le grand succès de l’année. Le film de Danny Boyle réalise 2,2 millions d’entrées dans les salles de 29 pays, avec une moyenne de 4 165 spectateurs par salle (!). Il est notamment n°1 du réseau en Suisse (149 000 entrées, 26 salles), Allemagne (410 000 entrées, 109 salles), Espagne (217 000 entrées, 31 salles), Italie (302 000) et aux Pays-Bas (221 000).

Les étreintes brisées (Almodovar) est l’autre film qui dépasse le million de spectateurs dans le réseau, suivi de 5 films au-dessus des 500 000 entrées : The Reader (Daldry, GB), Le ruban blanc (Haneke, AT), Coco avant Chanel (Fontaine, FR), Bienvenue chez les Ch’tis (Boon, FR) et le premier Millenium (Oplev, SE), en Europe du Nord mais aussi en Espagne et en Italie. Deux autres succès de Cannes s’approchent des 500 000 entrées, Looking for Eric (Loach, GB), en compétition l’année dernière, mais aussi la Palme d’or 2008, Entre les murs (Cantet, FR), dont les résultats rappellent l’importance de la diffusion du cinéma européen en profondeur.

Au-delà, notons que deux comédies germaniques réalisent de très bons scores : Der Knochenmann (Bienvenue à Cadavre-les-bains), de l’autrichien Murnberger, en Autriche et en Allemagne, et Soul Kitchen, le dernier Fatih Akin, en Allemagne. Plusieurs titres ont bien fonctionné en Espagne, notamment Dans ses yeux (Campanella, AR) et Celda 211 (Monzón, ES). En France, le Label du Panorama 2009, Welcome (Lioret, FR), a provoqué le débat sur l’immigration, tandis que Gomorra (Garrone, IT) a poursuivi son voyage, notamment aux Pays-Bas. Enfin, deux films présentés à Un Certain Regard il y a un an rencontrent leur public dans leur pays d’origine : le grec Canine (Lanthimos) et le roumain Contes de l’âge d’or (Mungiu…, RO) y sont les films les plus appréciés dans nos salles.

2010_LookBack2009_jp_600

Jeune Public : Wickie, Nicolas et Mia dans la maison des contes

Les films pour le jeune public occupent une place privilégiée dans les salles du réseau. Kerity, la maison des contes, film français de Dominique Monféry, a été l’année dernière le plus programmé dans ce cadre, réunissant notamment près de 100 000 spectateurs dans les salles françaises. Il est suivi de près dans nos classements par un film irlandais, The Secret of Kells (Moore/Twomey).

Les salles allemandes et françaises font preuve comme chaque année de belles activités pour les enfants, qui s’appuient notamment sur les films Wickie und die starken Männer pour l’Allemagne, Le Petit Nicolas et Mia et le Migou pour la France.

2010_LookBack2009_SchauburgKino_200

Numérique : 10% des écrans du réseau

2009, l’année du vrai démarrage de la projection numérique dans le réseau ? Ainsi, les salles du Royaume-Uni, qui avaient pris de l’avance grâce au programme DSN du UK Film Council, ont continué à équiper d’autres écrans en dehors de ce programme. Ailleurs, les rares salles qui étaient équipées sont désormais rejointes par de nombreuses collègues, notamment en Allemagne, France, Italie, Espagne, République tchèque, Slovaquie, Norvège et au Portugal.
Le soutien financier accordé par Europa Cinemas à la programmation de films européens en numérique progresse quant à lui de 56%. Et si les contenus « alternatifs » sont désormais courants (opéras du MET en tête), ils restent cependant très marginaux, Slumdog Millionaire étant, pour la partie numérique aussi, le film européen le plus programmé. 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Images, de haut en bas:

Slumdog Millionaire, Etreintes brisées, The Reader
Kerity, la maison des contes, Wickie
Kino Schauburg, Karlsruhe, Allemagne, équipé de 3 écrans numériques