News / Le Réseau

 

Le Réseau - 22/01/2016

 

Prix Europa Cinemas 2015 - Meilleur Entrepreneur

 

Le Kino Meeting Point de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine, a ouvert ses portes juste après la fin du siège de 4 ans de la ville, en 1997. Cette ouverture s’est faite sur la base d’un partenariat public-privé et a permis de transformer un centre culturel public ravagé par la guerre en un cinéma à la pointe de la technologie.

Notre association à but non lucratif, Obala Art Centar, a réussi à lancer un appel de fonds international et à catalyser le soutien du public afin de lancer le cinéma, que nous gérons depuis lors avec succès. Aujourd’hui, elle symbolise une expérience de cinéma de qualité, pas uniquement à Sarajevo, mais dans toute l’ex-Yougoslavie et dans la région. Il est célèbre pour sa programmation raffinée, ses capacités techniques, son superbe bar et ses espaces innovants dédiés à l’accueil d’événements. Situé en centre ville, au cœur des universités, et surtout entre deux universités dédiées aux arts, à savoir l’université des beaux-arts et l’école d’art dramatique, il attire un public jeune, avide d’art, ainsi que des artistes professionnels.

2016_PrixEC2015_Obala_2_Mirsad_267

Il accueille également le festival du film de Sarajevo (SFF). Ces deux institutions sont inséparables au regard de l’augmentation de la fréquentation par le public. D’une part, la visibilité du festival permet de mettre en avant des films de qualité qui ne seraient peut-être pas le premier choix du spectateur de télévision, qui regarde des films chez lui ou au multiplexe. D’autre part l’offre annuelle du cinéma, avec des films de qualité, permet de créer et d’entretenir en permanence une véritable culture du cinéma.

Notre plus grand défi, c’est comme le paradoxe de la Reine Rouge dans Alice au pays des merveilles : « il faut courir plus vite pour rester au même endroit ». Partout les gens regardent des films sur leurs propres écrans. Nous devons toujours travailler plus afin de faire connaître l’expérience du « regarder ensemble », provoquer l'envie d'une sortie en soirée, qui permet d’échanger les avis, de ressentir l'appartenance à une communauté, de faire de la sortie cinéma une sortie qui vaut vraiment la peine, pour chaque personne, pour les familles et pour la société dans son ensemble.

Le pays est équipé de 31 écrans modernes, et la fréquentation générale des cinémas est très faible depuis des années. Toutefois, la tendance est à la hausse depuis trois ans. Ce sont les films européens qui ont bénéficié de cette croissance, toutefois ils manquent encore de visibilité et sont souvent réservés aux salles spécialisées et aux festivals, qui doivent créer des espaces de présentation mêmes basiques, pour la plupart des titres européens. Outre quelques films européens en langue anglaise, distribués partout dans le monde,  un film européen aret et essai à grand succès peut espérer une fréquentation de 2 à 3000 entrées au maximum, dans 5 à 6 salles sur une période de deux à trois semaines en Bosnie. Il convient de souligner, pour permettre la comparaison, qu’un film européen programmé au festival du film en plein air de Sarajevo peut rassembler le même nombre de personnes en une seule projection.

Facebook est notre outil le plus important. Il nous a permis de baisser nos budgets de publicité et nous d’entrer directement en contact avec notre public, pour transmettre nos informations, mais également pour discuter des films et échanger des idées de programmation. Nous avons 10 000 personnes qui nous suivent, dont 90% vivent à Sarajevo, avec lesquelles nous communiquons tous les jours. Les jeunes, les membres de notre club de cinéma et les bénévoles contribuent de manière importante au travail de notre équipe dédiée aux médias sociaux, en présentant à leur entourage le travail du cinéma.

Nous sommes très fiers de l’ouverture que nous avons proposé l’année dernière pour le festival international du film de Rotterdam (IFFR) et le CPH Dox (festival international du film documentaire de Copenhague) : notre public a été très enthousiaste à l’idée de participer à ces événements européens. La première question du public sélectionné pour la table ronde autour de la projection du film 1989 lors du festival de Copenhague a été « tweetée » depuis le Kino Meeting Point.

Nous sommes également fiers d’un autre projet, le SFF Operation Kino, que nous avons initié en partenariat avec les festivals de Transylvanie, de Sofia et d’Istanbul. La logique part du fait que la région partage des problématiques communes dans le domaine des expositions, à savoir un manque d’infrastructures modernes et un phénomène très répandu de piratage qui nuit à la culture de la sortie cinéma. Toutefois, nos événements attirent tous un large public. Nous avons donc décidé de tester le concept du festival de distributeur-diffuseur, et d’utiliser la visibilité de nos marques respectives dans chacun de nos territoires afin de partager les coûts et de lever des fonds ensemble pour pouvoir « réactiver » le modèle du cinéma itinérant.

2016_PrixEC2015_Obala_3_267

Le projet est passé de 10 villes à plus de 40 villes impliquées actuellement en Bosnie-Herzégovine. Nous programmons des films qui n’arriveraient jamais sur les écrans personnels, parallèlement à d’autres choix plus évidents, dans l’espoir d’élargir le champ des cinéphiles et de recruter de nouveaux amateurs de cinéma par la même occasion. Nous exploitons également une plateforme de vidéo à la demande, rassemblant deux mille titres dont nous faisons la promotion lors des projections publiques, de manière à ce que l’accès à des films de qualité puisse continuer après que nous ayons quitté la ville.

Nous proposons une programmation intéressante et de qualité, intégrant à la fois les meilleurs films d’art et essai, des semaines thématiques et nationales, des classiques, des films jeune public, et autant de débats avec des invités que nous pouvons organiser, avant et après les projections. Notre stratégie pour l’avenir repose notamment sur une bonne programmation, intégrée au concept du cinéma porté par les événements. Notre plateforme de vidéo à la demande est une composante supplémentaire de notre approche du contact principalement avec les jeunes, qui sont accro aux écrans mobiles.  Nous continuerons d’investir dans notre club cinéphile et nous travaillerons en étroite collaboration avec les écoles primaires et secondaires afin de créer de nouvelles générations de personnes qui vont au cinéma. Nous allons faire passer un message clair : « aller regarder un film au cinéma, c’est une expérience unique, qui n’a pas de prix » Le cinéma (le film) agira comme un lien vers d’autres aspects de la vie : le film et la musique, le film et la nourriture, le film et la littérature, le film et la politique. Tout deviendra de plus en plus intéressant au Kino Meeting Point ! Bienvenue à Sarajevo, venez nous découvrir et profitez !

Mirsad Purivatra, Directeur du cinéma et directeur du festival

2016_PrixEC2015_Obala_4_645

_______

www.kinomeetingpoint.ba

www.sff.ba

_______