News / Le Réseau

 

Le Réseau - 03/12/2014

 

Prix Europa Cinemas 2014 - Meilleure Programmation

 

Cette année, le prix de la meilleure programmation est attribué conjointement aux deux cinémas art et essai de la capitale slovaque, le Kino Lumière et le Kino Mladost. Dans un pays où les films américains réunissent près de 80% des spectateurs, ces deux cinémas aux histoires et aux identités très différentes sont devenus des références. Avec des résultats remarquables en matière de programmation européenne non nationale (60% de séances européennes non nationales au Lumière, 70% au Mladost, et au moins 20 nationalités différentes de film dans les deux cas), les deux cinémas jouent pleinement leur rôle dans la promotion des cinématographies européennes et ont réuni à eux deux 80 000 spectateurs en 2013, alors que la concurrence des films américains proposés par les trois multiplexes de la ville et leurs 24 écrans (sur 29 au total) est importante.

2014_EuropaCinemasAwards_Prog_Lumiere_300

Le Kino Lumière, appartenant au Slovak Film Institute depuis 2011, est le seul complexe d’art et d’essai (3 écrans dont 2 numériques) au cœur de Bratislava. Sa programmation est élaborée par un collège de professionnels de l’audiovisuel, dont la manager Zita Hosszuova. La salle joue un rôle important dans la promotion du cinéma national et des films de patrimoine, avec 20% des séances consacrées aux films slovaques, et (co-)organise un grand nombre de festivals, qu’il s’agisse du Festival du film iranien ou des Russian Film Days. La numérisation des écrans a donné un nouveau dynamisme à la salle, entraînant une hausse des entrées de plus de 43% en 2013. Au total, 50 000 spectateurs ont pu profiter des lieux, dont plus de 2 000 pour Amour de Michael Haneke et 1400 pour La Chasse de Thomas Vinterberg.

2014_EuropaCinemasAwards_Prog_Mladost_300

L’histoire du Kino Mladost, également lauréat du prix, est plus ancienne : le mono-écran a fêté le centenaire de sa fondation l’année dernière. Ici encore, les entrées (et en particulier  les entrées européennes non nationales) ont progressé en 2013 avec 3 000 spectateurs supplémentaires, sans doute aussi grâce à l’équipement numérique récent. Dans un pays où les cinémas ont l’obligation de projeter les films étrangers destinés au jeune public en version doublée, réduisant ainsi encore plus l’accès aux films européens, le Mladost relève le défi tout au long de l’année, en organisant de nombreux événements en direction de la jeunesse : Biennale du film d’Animation, Ekotopfilm Festival, séances scolaires, etc. La salle accorde également une grande importance aux films des pays non européens, en particulier le cinéma asiatique. Le travail du Mladost pour la diffusion d’un cinéma varié a été  cette année officiellement reconnu : Mme Daniela Hýrošová, gérante de la société d’exploitation, et qui travaille au Mladost depuis 40 ans, a été récemment récompensée par le maire de Bratislava pour ses mérites dans la promotion de la culture.

_______________

http://kinomladost.sk

http://www.aic.sk/kinolumiere

_______________

Images : Daniela Hýrošová, Kino Mladost

& Peter Dubecky, Directeur du Slovak Film Institute (c) Miro Nota

_______________