News / Le Réseau

 

Le Réseau - 04/12/2014

 

Prix Europa Cinemas 2014 - Meilleur Entrepreneur

 

Ivo Andrle est responsable de la programmation du Kino Aero, du Bio OKO et du Svetozor, cinémas cultes de Prague, et copropriétaire et directeur général d’Aerofilms, une des principales sociétés de distribution art et essai tchèques.

Pouvez-vous nous parler de votre parcours professionnel - de l’exploitation à la distribution ?

Quand j'étais encore étudiant, et sans aucune expérience du métier, j'ai rejoint deux types un peu fous qui avaient repris un vieux cinéma appelé "Aéro" et investi tout leur argent pour construire un bar dans le hall. C'était avant que les multiplexes ne fassent leur apparition à Prague et Aero est vite devenu un lieu très populaire, non seulement pour sa programmation, mais aussi pour son atmosphère détendue. Instinctivement, nous avons compris que ces deux critères - le fond (la programmation) et la forme (l’atmosphère, la communication) étaient tout aussi importants. L’arme que les cinémas ont à leur disposition, c’est L’EXPÉRIENCE SOCIALE, et c’est à eux de l’offrir au public. Nous avons eu la chance de pouvoir exploiter plusieurs salles, de monter notre propre société de distribution (Aerofilms) et de rechercher des opportunités liées à notre activité (la restauration, l’organisation d’évènements, le marketing etc.).

2014_EuropaCinemasAwards_Aero_Ext_1_300

Avez-vous des projets à venir que vous souhaitez partager ?

Nous venons de lancer un nouveau projet intitulé « SCOPE50 », soutenu par le Programme MEDIA. Des distributeurs de cinq territoires doivent trouver 50 participants par pays, leur montrer 10 films en ligne, et sur la base de leurs commentaires, n’en retenir qu’un seul pour le sortir en salle (avant l'été 2015). Les 50 participants prendront alors activement part à la campagne.

En tant que distributeur, quel est votre plus grand succès ?

A ce jour, il s’agit de Citizen Havel. Ce documentaire (!) sur notre ancien président a totalisé plus de 170 000 entrées en salle. Dernièrement, nous avons atteint des résultats inattendus avec Nymphomaniac (plus de 120 000 entrées pour les deux films). Cependant, nous sommes davantage habitués à des résultats plus faibles, avec parfois moins de 10 000 entrées pour un film. Nous avons toutefois réussi à trouver un modèle économique pour ce type de films, et c’est d’autant plus important que cela nous permet d’acheter et de distribuer des titres que nous et notre public aimons, tout en étant viable économiquement.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le système FilmJukeBox ?

FJB est notre marque dans l'univers du cinéma à la demande, univers dans lequel vous demandez à votre public ce qu’il souhaite voir. Nous étions très sceptiques au début quant au fait de demander aux spectateurs d’acheter des billets longtemps à l’avance. Nous utilisons plutôt le FJB comme un moyen de « sonder » les spectateurs et de communiquer avec eux. Nous essayons de présélectionner les films que nous voulons montrer de toute façon et laissons le public choisir son préféré. Cela fonctionne bien, de nombreux cinémas sur le territoire nous ont rejoints et utilisent notre plateforme web pour leurs propres événements.

2014_EuropaCinemasAwards_Aero_Int_1_300

Pouvez-vous nous parler d’Aerovod ?

Il y a trois ans, nous avons voulu rendre disponibles légalement nos films en ligne. A cette époque, les plateformes existantes offraient des contenus très différents des nôtres et ne voulaient pas donner de visibilité ou d’espace à nos films sur leur page d’accueil. C’est ainsi que nous avons décidé de construire notre plateforme de VàD aerovod.cz, avec Distrify. Grâce à une coopération étroite avec les salles, nous avons pu promouvoir Aerovod auprès de notre public cible et cela commence à bien fonctionner. 

Quelle expérience avez-vous de la sortie simultanée?

Le film le plus important en sortie simultanée a été Ida en juillet dernier. Nous avons fait ce choix car Ida était déjà piraté en très bonne qualité HD et nous n’avions rien à perdre à procéder ainsi. La plupart du temps, nous sommes motivés par le fait que les petits films ne peuvent pas se permettre de grandes campagnes, donc quand vous faites la promotion pour une sortie en salle, vous avez envie d’en profiter pour sortir le film en VàD également. Dans certaines villes, les spectateurs n’ont pas l’occasion de voir le film en salle, alors qu’ils en entendent parler dans les journaux, et qu’ils savent qu'ils peuvent le voir en ligne. En novembre, nous prévoyons de sortir À la recherche de Vivian Maier d’abord en VàD, pour quelques semaines, puis en salle. Nous voulons utiliser la fenêtre d’exclusivité de la VàD dans le cadre de la campagne pour que les petits films obtiennent plus d‘attention et que le bouche-à-oreille fonctionne.

 

http://www.kinoaero.cz/cz/

http://www.aerofilms.cz/en/

 ____________