News / Le Réseau

 

Le Réseau - 17/12/2013

 

Prix Europa Cinemas 2013 - Meilleure Action Jeune Public

 

Le prix Jeune Public 2013 est remis au Studio des Ursulines (Florian Deleporte et Louis-Paul Desanges), membre du réseau depuis 2002, pour saluer les efforts déployés par Florian Deleporte, directeur et programmateur de cette salle du réseau à programmation majoritairement Jeune Public, dont l’investissement va au-delà des dispositifs nationaux d’éducation à l’image.

La salle est en effet partenaire du projet École et Cinéma, soutenu par le CNC et le ministère de l’Éducation et coordonné au niveau national par l’association Les Enfants de cinéma, dont Florian Deleporte est membre du Conseil d’administration, et participe à d’autres initiatives locales dont Mon premier cinéma et Mon premier festival. Toutes les pré-projections à destination des enseignants parisiens prenant part à ces programmes se font aux Ursulines. À cette occasion, ils sont formés sur le film, soutenus par du matériel pédagogique. Au-delà des séances scolaires, qui sont toujours accompagnées d’une présentation, Florian Deleporte organise également des visites de la cabine de projection et des ateliers d’initiation avec des professionnels.

Salle historique de Paris, le Studio des Ursulines a choisi il y a dix ans de s’orienter vers les jeunes, ce qui est devenu un élément fort de l’identité du cinéma. Les Ursulines sont aujourd’hui un point de référence des collégiens et lycéens du quartier pour lesquels Florian Deleporte a mis en place un ciné-club hors temps scolaire. Ce sont les jeunes de 15-16 ans qui choisissent la programmation et présentent les films à des séances tous publics. Comme Florian Deleporte l’explique, « les élèves présentent des œuvres parfois très pointues, ce qui crée de l’émulation entre eux.»

L’engagement de Florian Deleporte va plus loin : il propose dès 3‐4 ans des films d’art et expérimentaux comme ceux de McLaren ou Starewitch, « car, à cet âge, les enfants n’ont pas les barrières du noir et blanc ou de la VOST. Plus tard, vers 6‐7 ans, quand ils apprennent à lire et qu’ils n’attrapent encore que quelques mots, ils comprennent qu’il suffit d’un mot ou deux pour suivre. Si on commence trop tard, quand l’enfant sait lire, il va essayer de tout lire, rater le film et peut‐être se détourner du cinéma ». Les jeunes spectateurs du Studio des Ursulines ne semblent pas délaisser l’unique écran de cette salle puisqu’ils étaient plus de 10 000 à regarder quelque 61 films européens (dont 40 non nationaux) l’année passée. Les films européens sont au cœur de la politique d’éducation au Studio des Ursulines.

http://www.studiodesursulines.com/

2013_ECAwards_YA_600

_____