News / Le Réseau

 

Le Réseau - 14/11/2008

 

Prix Europa Cinemas 2008 - Meilleure Programmation

 

Arthouse Kinos

ARTHOUSE KINOS, ZURICH (SUISSE).

"La programmation est quelques chose de très personnel"
Après 30 années dans le métier, This Brunner, exploitant à Zürich, trouve que les choses étaient beaucoup plus faciles lorsqu'il a ouvert sa première salle Arthouse Studio Commercio, de seulement 46 places.
« Il y avait beaucoup de très bons films que les exploitants des cinémas locaux snobaient », se souvient Brunner. « Par exemple, la nouvelle vague de metteurs en scène suisses (Daniel Schmid, Tanner, Soutter, Murer, Seiler, etc.) et le magnifique La meilleure façon de marcher de Claude Miller, Ce plaisir qu'on dit charnel de Mike Nichols, ou encore Promenade avec l'amour et la mort de John Huston. »
« J'étais aux anges, le succès est arrivé exactement comme nous l'attendions », dit-il, « mais la concurrence ne dort jamais et nous sommes devenus les victimes de notre propre succès, les autres salles se mettant à copier notre programmation. Mais cela ne leur a pas toujours réussi car le public est intelligent et sait voir la différence entre un bon et un mauvais film d'auteur », poursuit-il. « C'est donc devenu de plus en plus difficile, même si nous faisions la tendance : tout d'abord avec des documentaires, puis avec de grands films érotiques, des films européens engagés et enfin avec des films du monde entier. »
« En fin de compte, la programmation est quelque chose de très personnel », explique Brunner. « Par exemple, une déclaration stupide, méchante et pro-Vatican de Zeffirelli contre Pasolini me suffit à faire des choix politiques dans ma programmation. »
Dans l'ensemble, nous avons projeté plus de 70 % de films européens dans nos salles l'année dernière. Et cela sans tenir compte des parts de marché des films européens - les décisions ont été entièrement prises par rapport à la qualité des films. Ce qui montre que la production actuelle de films européens se porte bien.
« Arthouse Commercio Movie se retrouve face aux mêmes enjeux que les autres cinémas art et essai en Europe », dit Brunner, « qui doivent trouver un équilibre entre la vente de billets et les coûts croissants de la gestion pour maintenir la qualité de nos salles ». C'est la raison pour laquelle les subventions de la part de Succès Cinéma et Europa Cinemas n'ont jamais été aussi importantes. « Sans cette aide financière nos salles ne pourraient survivre sur le marché actuel : Zürich compte beaucoup trop de salles, 20 de trop ! », note-t-il.

www.arthouse.ch
Images (de gauche à droite):
Arthouse Le Paris, Annette Bleichenbacher, This Brunner, Claude Miller, Arthouse Movie 1+2