News / Le Réseau

 

Le Réseau - 16/11/2007

 

Prix Europa Cinemas 2007 : Meilleure Programmation

 

Friedrichsbau_660

FRIEDRICHSBAU ET KANDELHOF - FREIBURG (ALLEMAGNE) -

Le Friedrichsbau, à Freiburg, était géré depuis 70 ans par Palast-Betriebe Schmidt und Thiele lorsque Michael Wiedemann, natif de cette ville universitaire du sud-ouest, en prit la direction en avril 1998, en même temps que celle du Kandelhof. Dans les années 70, le Friedrichsbau avait été développé en un complexe de 4 écrans en centre-ville : une grande salle de 300 places, les 180 fauteuils de l' « Apollo 1 » et deux écrans « Apollo » de 52 et 39 places. Le Kandelhof, situé dans une banlieue résidentielle, compte un écran de 200 fauteuils.
En dépit d'une forte concurrence, Michael Wiedemann a toujours maintenu une programmation majoritairement européenne et allemande. A l'affiche récemment, le nouveau Fatih Akin, De l'autre côté, Lust, Caution de Ang Lee mais aussi En la Cama de Matias Bize et Hounds de Ann-Kristin Reyels.
Michael Wiedemann est chanceux. Avec 4,5 entrées par an et par habitant et un total de 1,4 millions d'entrées, Freiburg est la ville la plus cinéphile du pays. Le Friedrichsbau accueille 200 000 spectateurs par an, contre 50 à 60 000 pour le Kandelhof.
Michael Wiedemann souligne qu'il ne peut se passer aujourd'hui des récompenses qu'il reçoit régulièrement pour sa programmation de la part du Ministère allemand de la culture (BKM) et du fonds régional MFG du Baden-Württemberg. Il apprécie aussi le soutien de la ville au Freiburg Filmfest, qu'il organise chaque été depuis quatre ans. Ce festival de 10 jours a réuni 7 000 spectateurs en 2007, en plein-air au Mensagarten et au Friedrichsbau.
Autre initiative à succès, le film surprise proposé tous les 15 jours : le public paie selon son bon vouloir après la séance. Vaya Con Dios, de Zoltan Spirandelli, « a ainsi reçu un accueil tellement enthousiaste que j'ai faxé les chiffres au distributeur. Nous avons finalement eu le film en première nationale et l'avons projeté pendant plus d'un an ! ».
Michael Wiedemann, qui dirige les deux salles depuis près de 10 ans, évoque son meilleur souvenir : la venue du poète rock culte Wolfgang Niedecken et de Wim Wenders, pour la présentation de leur documentaire musical Viel Passiert - Der BAP Film : « J'étais très ému ».

www.friedrichsbau-kino.de