News / Actualités

 

Actualités - 11/09/2015

 

Un Tour d’Europe à la rencontre de ces cinémas qui se réinventent

 

Depuis quelques semaines, un couple de jeunes français circule à travers l’Europe à la rencontre de salles de cinéma originales. Ce Tour d’Europe des cinémas qui fait suite à un Tour de France effectué durant l’été 2014, vise à partager des initiatives, expériences, modes de gestion particuliers, avec les professionnels comme avec le grand public, grâce notamment aux outils du web. Le Tour de France avait déjà occasionné cette année la parution d’un livre intitulé Rêver les cinémas, demain.

Cette démarche financée en partie par le crowdfunding, qui bénéficie d’une bonne couverture presse en France (Le Monde, Libération, Le Figaro…), est entreprise par Agnès Salson, diplômée de la Fémis (filière exploitation – distribution) et son ami réalisateur, Mikael Arnal, dont le but à long terme est de gérer un lieu en province qui ne serait pas seulement un lieu de projection mais aussi un espace de production, destiné notamment aux réalisateurs locaux.

Nos deux globe-trotteurs sont d’ores et déjà passés en Espagne, en Italie et en Grèce, avant la Bulgarie. Deux articles en ligne sur leur site présentent dans le détail le cinéma Cineciutat de Palma de Majorque, membre d’Europa Cinemas, et le Numax à Saint-Jacques de Compostelle.

2015_Cineciutat

Nous reviendrons avec eux sur leur périple lors de la prochaine Conférence Europa Cinemas, à Prague du 27 au 29 novembre. Et nous vous invitons donc à suivre leur travail sur leur site et leur compte Facebook.

http://tourdescinemas.com/

https://www.facebook.com/tourdescinemas

https://twitter.com/tourdescinemas

____

Quelques propos extraits d’un entretien mis en ligne sur le site du Café des Images à Hérouville-Saint-Clair :

« Nous vivons dans un monde d’images animées qui dépasse largement la salle. Pourquoi le cinéma continuerait-il à être l’art supérieur, le seul montré sur grand écran ? Pourquoi le jeu vidéo, le clip ou autres n’auraient-ils pas également des endroits ?

Nous avons par exemple constaté qu’aucun projet de rénovation ne se fait sans qu’un bar, un café ou un espace de convivialité ne soit envisagé.

Je crois que nous n’en sommes qu’au début d’une conception globale de la salle qui parviendrait à être en symbiose avec un écosystème numérique.

Mais il y a aussi ces lieux montés par les habitants mêmes des villes, dans des pays en crise qui ne pourraient pas se permettre de payer un programmateur. C’est ce genre de lieux que nous avons principalement envie de découvrir, pour comprendre ce qu’il se passe quand une salle de cinéma continue d’exister sous des formes très inventives alors qu’elle aurait pu disparaître.

Aujourd’hui, tout le monde peut avoir une vision de ce qu’est une œuvre d’art. Le problème du programmateur unique est qu’il choisira les films uniquement selon son point de vue. Or, cela n’est plus possible. Premièrement, car trop de films sortent chaque semaine. Deuxièmement, car les systèmes d’organisation ont changé avec le numérique. Les hiérarchies se trouvent court-circuitées. Une vision à long terme, plus cohérente sur différents médias, ne peut être le fruit que d’un travail d’équipe. »

Source : http://cafedesimages.fr/entretien-avec-agnes-salson/

2015_Tour d'Europe des Cinémas

____