News / Actualités

 

Actualités - 05/05/2009

 

Petr Vítek Digitální Kino fait le point sur le numérique en Europe centrale

 

Petr Vítek est le responsable de Digitální Kino, association à but non lucratif qui apporte un soutien à la numérisation de l’industrie du cinéma tchèque. Très active en ce qui concerne la numérisation des salles de cinéma, elle anime des séminaires et ateliers, présente aux professionnels les nouvelles technologies et travaille avec toutes les parties concernées, sociétés de production, distributeurs, responsables de salles, organisations professionnelles.

09_Questions-Vitek

Comment la numérisation des salles est-elle prise en compte en République tchèque ?

Le ministère de la culture a mis en place un groupe d’experts, chargé d’établir une stratégie nationale (National digitalization strategy). Celle-ci pourrait être définie assez rapidement et présenter au fonds national les règles à mettre en place pour allouer un soutien financier à la numérisation.

Quelles sont à votre avis les forces et faiblesses de la projection numérique en salle ?

La projection numérique permet la diffusion de contenus additionnels, concerts de musique pop ou classique, événements sportifs, 3D, documentaires ou films alternatifs qui ne pouvaient se permettre une diffusion en 35mm. C’est son grand atout. Et la diversification des contenus est d’un grand intérêt pour les salles à écran unique.
D’un autre côté, le coût de la technologie est très élevé. D’autre part, le numérique arrive rapidement alors que tous les aspects techniques n’ont pas encore été résolus. Enfin, le modèle du VPF (frais de copies virtuelles) pourrait avoir des conséquences néfastes sur la projection des films indépendants et nationaux. En ce qui concerne le VPF, je crois qu’il est nécessaire aujourd’hui de connaître le point de vue des producteurs de films européens.

Où en est la projection numérique en Tchéquie ?

La numérisation des salles tchèques est en bonne voie. Quelques petites salles détenues par des municipalités sont équipées, ainsi que la plupart des multiplexes (d’un écran pour la projection 3D). Le modèle VPF n’a pas encore été utilisé mais plusieurs multiplexes y songent. Les distributeurs ont commencé à travailler en numérique.
Ceci étant dit, si le modèle du VPF semble être une bonne solution pour les chaînes de multiplexes, il ne l’est pas pour les salles à écran unique. Les équipements sont très chers et les seules projections profitables sont pour l’heure le fait de la 3D, qui ne concerne que les multiplexes. La plupart des salles à écran unique attendent donc la mise en place d’un soutien étatique. Je pense que si nous travaillons convenablement avec les salles indépendantes, elles seront nombreuses à s’équiper ces prochaines années.

Que pensez-vous des initiatives hongroises et polonaises ?

La situation est similaire dans les pays voisins. La plupart des propriétaires de salles connaissent les enjeux du numérique et étudient ses aspects financiers et techniques. L’initiative prise en Hongrie d’équiper des salles en 1.3K a été bénéfique en ce qu’elle a permis aux salles de projeter des films qui n’étaient pas disponibles en 35mm. Mais le projet ne se développera pas davantage en raison des standards du DCI basés sur le 2K. Du côté de la Pologne, les réflexions menées montrent que la numérisation est également en bon chemin. La question y est finalement la même que partout ailleurs : quel est le potentiel financier du marché ?

Que pensez-vous des réflexions menées en France sur l’éventuelle mise en place d’un fonds de mutualisation ?

Cette initiative sera sans aucun doute très bien accueillie en République tchèque et plus largement chez nos voisins, car elle pourrait pousser les professionnels à aller chercher du côté des fonds régionaux et locaux.
70% des salles tchèques sont détenues par les municipalités. Leur rôle dans la numérisation est donc primordial et la plupart veulent soutenir leurs salles. Mais elles ne peuvent le faire seules. Elles ont besoin d’un apport complémentaire, même modeste. C’est pourquoi nous travaillons sur cette stratégie de numérisation nationale qui pourrait apporter la part manquante du financement.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Selliez

Mai 2009

Extrait de la newsletter Europa Cinemas, Cannes 2009
www.digitalnikino.cz

Images (de haut en bas): Multikino Zlote Tarasy - Varsovie, Cinema City Flora - Prague, Nové Kino Praha - Varsovie
----------------------------------------------