News / Actualités

 

Actualités - 10/12/2007

 

Nour Eddine Saïl, Directeur du CCM

 

Entretien avec M. Nour Eddine Saïl, Directeur du Centre Cinématographique Marocain, Chef de file du programme Euromed Cinemas

Euromed Cinemas est un programme de soutien à la distribution et à l'exploitation des films méditerranéens et européens. Il vise à améliorer la circulation de ces films dans les 10 pays MEDA* et 25 pays de l'Union européenne**. Cette action est financée par l'Union européenne dans le cadre du programme Euromed Audiovisuel II. Lancé en janvier 2006, il prendra fin en décembre 2008. Il est mis en ouvre par le Centre Cinématographique Marocain et Europa Cinemas. Nous avons recueilli les réactions de M. Nour Eddine Saïl, Directeur du CCM, sur le bilan de cette action à mi-parcours.

Quel est le bilan de cette première période d'activité d'Euromed Cinemas ?

Depuis le lancement de ce programme, nous avons soutenu une centaine de sorties dans 12 pays européens et 9 pays MEDA. Environ 60 de ces sorties concernent des films du Sud et 40 des films européens. A ce jour, nous sommes partenaires de plus de 60 sociétés de distribution et de près d'une centaine de salles de cinéma.
Sans l'appui du programme, beaucoup de ces films ne seraient pas sortis en salles. Pour les autres, le soutien leur a permis de bénéficier de bien meilleures conditions de sortie : plus de copies et une meilleure promotion.

Quels enseignements majeurs tirez-vous aujourd'hui de votre action ?

Les effets bénéfiques du programme se sont rapidement fait sentir. Nous recevons un grand nombre de demandes en provenance des pays MEDA et de l'Union. Les distributeurs européens sont de plus en plus nombreux à nous solliciter pour des sorties de films du Sud. De nouveaux territoires réputés difficiles pour les cinématographies du Sud sont touchés par notre action : Pologne, Danemark, Espagne, Italie, Portugal. C'est un signe très encourageant, même s'il nous reste beaucoup de chemin à parcourir.

Généralement, ces films sortent en combien de copies?

En Europe, nous avons soutenu deux types de films méditerranéens : les films ayant bénéficié d'une reconnaissance importante dans les festivals, souvent coproduits avec des pays européens. Ceux-ci peuvent sortir sur un nombre de copies assez conséquent, 50 à 70 dans un pays comme la France et une dizaine de copies en Pologne ou en Belgique, ce qui représente une belle combinaison de salles sur ces territoires. L'autre catégorie regroupe des films à faible budget, produits avec des moyens exclusivement du Sud, et distribués par de petites structures. Ces films sortent rarement sur plus de 10 copies en France, 2 ou 3 copies sur des territoires plus difficiles.

Vous soutenez également les films du Sud dans les pays du Sud.

En effet, nous encourageons la circulation transversale de ces films. Là aussi, nous constatons que la visibilité du film MEDA sur la rive Sud augmente. Nous pouvons citer le cas de Rome plutôt que vous, film algérien en Palestine, Dunia film égypto-libanais en Jordanie, au Liban et en Palestine, Yasmine et les hommes, film marocain ou Le Chaos, film égyptien en Algérie, ou encore Bosta, film libanais au Maroc et en Egypte. Nous avons déjà soutenu environ 20 sorties de films MEDA dans les pays du Sud. L'intérêt des distributeurs méditerranéens pour ces cinématographies est croissant et nous les accompagnons dans leur effort.

* Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Territoires Palestiniens, Tunisie, Turquie
** Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Grande-Bretagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède.
Images: Nour Eddine Saïl

---------------------------------------------