News / Actualités

 

Actualités - 19/04/2005

 

News - Un très bon début d'année pour le cinéma danois au Danemark

 

Ce début d'année voit le cinéma danois obtenir de très bons résultats dans les salles de son pays, alors même que la fréquentation générale semble en recul, comme dans la plupart des pays européens. Selon l'Institut danois du cinéma, il n'aura ainsi fallu que deux mois pour que les films danois atteignent le million d'entrées, un chiffre atteint l'année dernière en un semestre. Le nombre de sorties de films danois était il est vrai moins élevé début 2004.

Les deux films de ce début d'année qui ont attiré le plus de spectateurs sont sortis le 11 février : The Sun King (Solkongen), de Tomas Villum Jensen, a attiré 326 000 spectateurs sur 68 copies et Oskar & Josephine, un film pour enfants de Carsten Myllerup, a réalisé 246 000 entrées sur 88 copies. Un autre film sorti plus récemment, le drame de Ole Christian Madsens, Angels in fast motion (Nordkraft), a attiré 36 000 spectateurs le week-end de sa sortie et cumule à ce jour plus de 163 000 spectateurs sur 54 copies. En revanche, le nouveau film de Thomas Vinterberg, Dear Wendy, pourtant très attendu dans toute l'Europe, affiche un résultat décevant avec 13 700 entrées. Le film n'a certes été distribué que dans 14 salles le jour de sa sortie. Il devrait sortir aux Pays-Bas en mai, en France en juin et au Royaume-Uni début août.

Plusieurs films sortis fin 2004 ont continué de leur côté à tirer leur épingle du jeu. Pusher II - With blood on my hands a ainsi attiré
94 000 spectateurs de plus, totalisant 168 000 entrées. On ne connaît pas de date de sortie en Europe à ce nouveau film policier de Nicolas Winding Refn, dont le précédent film, Fear X, avait pourtant connu une diffusion relativement large. Le film pour enfants The Fakir (Fakiren fra Bilbao), de Peter Flinth, s'approche des 180 000 entrées. The Lost Generation (Familien Gregersen) de Charlotte Sachs Bostrup affiche un résultat similaire.

Les bons résultats du cinéma danois ne surprendront pas vraiment. La part de marché du cinéma national, légèrement en baisse, était déjà de 24% en 2004 et quatre films danois figuraient dans le top 10. Parmi ceux-ci, King's game (Kongekabale) de Nikolaj Arcel, a encore attiré plus de 44 000 spectateurs en 2004, s'approchant désormais des
600 000 entrées. Le meilleur film de l'année selon les critiques danois n'a pourtant pas encore de sortie prévue hors de son territoire d'origine. Ce qui n'est pas le cas de Brothers (Brodre). Le drame de Susanne Bier sur fond de guerre en Afghanistan, qui totalise 430 000 entrées dans les salles danoises, est en effet sorti en Espagne, aux Pays-Bas, en Suède et en Allemagne et devrait sortir au Royaume-Uni, en Autriche, en Hongrie et en Belgique. La France manque, pour l'instant, à cette liste. Mais c'est vraisemblablement en France que Villa paranoia, de Erik Clausen, autre succès danois de l'année 2004 (plus de 200 000 entrées), connaîtra prochainement sa première distribution hors du Danemark.

In your hands (Forbrydelser), le dernier film de Annette K.Olesen, est quant à lui sorti mercredi 13 avril dans 12 salles françaises. Parmi ces salles, 6 sont membres d'Europa Cinemas. Sorti en janvier 2004 au Danemark, le film a été distribué en Suède, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Hongrie et en Autriche et devrait sortir prochainement au Royaume-Uni. Le film a été vu par plus de 25 000 spectateurs dans les salles Europa Cinemas en 2004.

Ce petit tour d'horizon serait incomplet sans mentionner trois films danois à venir. Manderlay, de Lars von Trier, sera ainsi présenté en compétition officielle au festival de Cannes, tandis que Dark Horse, second film de Dagur Kári après Nói albínói, fait partie de la section Un certain regard. Enfin, notons que le second film de Christoffer Boe, Allegro, devrait sortir cette année au Danemark. Reconstruction, Caméra d'or à Cannes en 2003 et premier film de ce jeune réalisateur de 31 ans, aura connu une distribution mondiale dans la durée. Le film vient ainsi de sortir en Pologne, juste après la Corée du sud. Par ailleurs, il a été beaucoup projeté dans les salles Europa Cinemas. A titre d'exemple, il a été l'un des succès du cinéma européen en Hongrie en 2004. Le film y a attiré plus de 10 000 spectateurs. Et 88% d'entre eux l'ont vu dans une salle du réseau.

Danish Film Institute : http://www.dfi.dk/
JB Selliez