News / Actualités

 

Actualités - 09/02/2012

 

„Berlinale goes Kiez“ 2012

 

En 2012, pour la troisième année consécutive, le tapis rouge de la Berlinale volera d’un cinéma art et essai à l’autre, à la rencontre des cinéphiles dans tous les quartiers de Berlin et jusqu’à Potsdam.

Chaque soir, du 11 au 17 février 2012, les films du festival seront proposés au grand public dans un cinéma art et essai de la capitale allemande ; quatre des sept salles participantes sont membres du réseau Europa Cinemas.

Les projections seront présentées par les parrains de l’événement. Cette année, ce sont Hanns Zischler (Filmkunst 66), Michael Verhoeven (Toni&Tonino), Matthias Glasner et Jürgen Vogel (Passage), Meret Becker (Babylon Kreuzberg) et Milan Peschel (Hackesche Höfe Kino) qui animeront les débats à la suite des projections.

Mathias Elwardt, directeur du cinéma Abaton à Hamburg pour lequel il a reçu le prix Europa Cinemas de la meilleure programmation en 2011, est aussi l’organisateur de “Berlinale goes Kiez". C’est à ce sujet que nous nous entretenons avec lui aujourd’hui. 

 

Comment est née l’idée de créer un tel événement? Comment avez-vous été impliqué ?

L’événement a été lancé à l’occasion du 60e anniversaire du festival, en 2010. Dieter Kosslick, le directeur du festival, souhaitait  créer quelque chose de spécial à cette occasion. Je suis membre du comité de sélection de la Berlinale depuis 2000.  Dieter Kosslick m’a contacté parce qu’il voulait organiser quelque chose de spécial en direction des cinémas art & essai et de leur public. Nous avons eu l’idée de montrer des films de différentes sections du festival dans des salles e cinémas art & essai, plus ou moins connues, dans différents quartiers de Berlin (« Kiez » signifie « quartier » en berlinois). Dieter m’a demandé de m’occuper de l’événement. La première édition, en 2010, a été un  grand succès  pour le public et pour le festival. Nous avons donc décidé de réitérer l’événement en 2011 et encore cette année, en 2012.

 

Comment se fait le choix des films et celui des salles de cinéma?

2012_PassageKino

Nous regardons les films de toutes les sections. Comme je fais moi-même partie du comité de sélection pour les films en compétition, je suis facilement en contact avec les personnes qui s’occupent des autres sections. Pour le choix des cinémas, nous avons plusieurs critères : d’un point de vue géographique, les cinémas doivent être répartis dans différents quartiers de Berlin et avoir une certaine capacité d’accueil pour un public international. Cela signifie que les cinémas doivent pouvoir accueillir un grand nombre de spectateurs et être « présentables ». Nous avons même organisé des visites « incognito » pour les choisir.

 

 

 Qu’est-ce qui rend la “Berlinale goes Kiez” si spéciale et pourquoi remporte-t-elle autant de succès auprès du public ?

 

2012_kinothalia

La Berlinale est le plus grand festival de films ouvert au public, alors que Cannes et Venise sont plutôt réservés aux professionnels. À Berlin, il y a une tradition de débats publics après les séances, du moins pour les sections parallèles. En plus, chaque cinéma impliqué est doté d’un parrain, une personnalité du monde du cinéma qui a un lien particulier avec la salle en question. La plupart du temps, ce sont des comédiens ou des réalisateurs. Cette année, nous accueillons, parmi tant d’autres, Milan Peschel, acteur du film Pour lui (Stopped on track), qui a reçu le Prix Un Certain Regard à Cannes en 2011. Il présentera les séances au cinéma Hackesche Höfe Kinos (cinéma membre du réseau Europa Cinemas). Le concept : 1 jour, 1 cinéma, 1 parrain, 2 films. Et nous essayons toujours de faire venir l’équipe des deux films présentés.

Voir le programme

Photos:

Passage Kino, Neukölln

Thalia Programma Kino, Potsdam