News / Actualités

 

Actualités - 22/07/2016

 

Allemagne – France : revue d’ensemble du premier semestre 2016 au cinéma

 

Le premier semestre s’est achevé dans les salles de cinéma. Nous nous sommes penchés en détail sur les résultats des films dans les cinémas des deux plus gros marchés européens, pour mettre en valeur les réussites les plus emblématiques de ces derniers mois, de DEMAIN à ROBINSON CRUSOE en passant par THE DANISH GIRL, CHOCOLAT ou LES DELICES DE TOKYO.

________

Un box-office dominé par les films nationaux et américains

En France, une dizaine de films ont réalisé plus de 2 millions d’entrées, dont ZOOTOPIE et LES TUCHE 2, proches des 5 millions. Dans le haut du classement, seuls 2 films ne s’apparentent pas à des films familiaux, suites de succès ou films de super-héros : THE REVENANT et LES HUIT SALOPARDS. Dans une moindre mesure, le retour de Stallone dans un de ses rôles mythiques, avec CREED: L’HERITAGE DE ROCKY BALBOA, mérite d’être cité.

Les 4 premiers films du classement (ZOOTOPIE, LES TUCHE 2, THE REVENANT, DEADPOOL) sont au-dessus de 7 000 entrées par copie (nombre de copies en 1ère semaine), un bon indicateur de l’engouement du public. Hors du top, seuls 2 films rivalisent sur cette statistique. Il s’agit des deux réussites de bouche à oreille, largement commentées dans la presse, que sont DEMAIN et MERCI PATRON !, deux documentaires qui ont attiré respectivement 1 081 000 et 503 000 spectateurs, soit 7 000 et 13 500 spectateurs par copie.

2016_S1_07_OurLastTango_300

En Allemagne, le haut du classement est très similaire, ZOOTOPIE dominant le semestre (rebaptisé ZOOMANIA) avec 3,5 millions de spectateurs. Au-delà des films très commerciaux à grand spectacle, THE REVENANT (2,8 millions) et LES HUIT SALOPARDS (1,25 millions) se distinguent également. Les réussites plus modestes, en France comme en Allemagne, des films des frères Coen (HAIL, CAESAR !) ou Todd Haynes (CAROL) rappellent que le million d’entrées est aujourd’hui loin d’être une garantie pour les films d’auteurs américains.

Notons également, en Allemagne, que 2 documentaires ont fonctionné. HE NAMED ME MALALA (US) de David Guggenheim, sorti fin 2015, a attiré plus de 60 000 spectateurs. Quant à l’allemand ULTIMO TANGO, il réunit 45  000 spectateurs, soit 7 000 de plus qu’en France, où il a également bien circulé, notamment dans les salles Europa Cinemas.

Des succès nationaux qui circulent mieux, à l’étranger, du côté français

En France, les deux films phénomènes nationaux récents sont bien les deux documentaires cités précédemment, le succès de DEMAIN, acquis sur la durée, ayant d’ailleurs peut-être préparé le terrain à MERCI PATRON ! La contestation de la loi Travail lui a aussi probablement bénéficié. Le premier est déjà sorti ou annoncé dans une dizaine de pays européens, avec des succès en Belgique ou en Suisse et des résultats plus mitigés en Allemagne. MERCI PATRON ! a quant à lui une carrière internationale limitée pour l’instant à la Belgique et la Suisse.

2016_S1_09_Elle_307

Financé en partie via une plateforme de financement participatif, DEMAIN doit probablement une partie de son succès (plus d’un million de spectateurs) à l’engagement des internautes et spectateurs liés au mouvement écologiste Colibris co-créé par l’un des réalisateurs du film, Cyril Dion. Mais ce succès s’est prolongé dans le temps, à tel point qu’on peut parler d’un phénomène de société.

Avec plus d’un million d’entrées, LES SAISONS est le 3ème documentaire marquant sur la période. Il réalise près de trois fois moins d’entrées que les précédents succès de Jacques Perrin, OCEANS et LE PEUPLE MIGRATEUR, et sortira dans une quinzaine de pays européens. 

Les résultats de 4 films français méritent par ailleurs d’être soulignés. Porté par son duo d’acteurs, CHOCOLAT, qui sort dans une grande majorité de pays européens, attire près de 2 millions de spectateurs français. MEDECIN DE CAMPAGNE, avec 1,5 millions d’entrées, confirme et dépasse largement le succès précédent de son réalisateur Thomas Lilti, HIPPPOCRATE. Autre succès de bouche à oreille, LES INNOCENTES touche le public des salles art et essai, avec 702 000 spectateurs (près de 5 000 par copie). Tandis que BELLE ET SEBASTIEN, L’AVENTURE CONTINUE attire 1,8 millions de spectateurs, contre 3 pour le premier volet.

De Cannes, plusieurs films sont déjà sortis dans les salles, dont MA LOUTE et ELLE, qui trouvent leur public, avec plus de 500 000 entrées. Sorti plus récemment, LA TORTUE ROUGE ne démérite pas et devrait dépasser les 200 000 tickets vendus. 

Enfin notons les bons résultats d’un premier long métrage ayant remporté le Label Europa Cinemas à Venise : A PEINE J’OUVRE LES YEUX n’est pas loin des 100 000 entrées. Il sortira en Allemagne le 22 septembre.

2016_S1_02_Heidi_313

En Allemagne, les succès nationaux sont notamment des films destinés aux jeunes. Les aventures des deux détectives en herbe Rico et Oskar sont une valeur sûre, le troisième volet (RICO, OSKAR UND DER DIEBSTAHLSTEIN) attirant plus de 335 000 spectateurs. Leurs concurrentes adolescentes Bibi et Tina, qui en sont également à leur troisième film (BIBI & TINA 3 – MADCHEN GEGEN JUNGS), les surpassent de loin avec 2 millions de spectateurs, tout comme HEIDI et ses 1 200 000 entrées. 

Coté « art et essai » allemand, les succès sont plus limités. Citons COLONIA, qui a attiré 250 000 spectateurs avant de circuler dans plusieurs pays européens, parfois directement en DVD, ainsi que VOR DER MORGENROTE (STEFAN ZWEIG, ADIEU L'EUROPE), sélectionné à Locarno, qui a enregistré plus de 150 000 entrées avant une sortie française le 10 août. Mais ce sont deux comédies qui ont surtout rassemblé les spectateurs allemands dans les salles : DER GEILSTE TAG (1 660 000 entrées) et ICH BIN DANN MAL WEG (1 860 000). Les deux films mettent en scène des hommes jeunes à la santé fragilisée qui décident de profiter de la vie ou de lui redonner un sens en partant en voyage ou en pèlerinage.

Circulation des films européens : domination des films pour les enfants

A l’image de HEIDI, meilleur film européen non national ce semestre (près de 700 000 entrées), les grands succès européens en France sont des films pour enfants (OUPS ! J’AI RATE L’ARCHE et ROBINSON CRUSOE, respectivement 550 000 et 356 000 entrées). Les derniers films de réalisateurs européens reconnus (Almodovar, Moretti, Hooper) et quelques films représentatifs de la diversité du cinéma européen (LES CHEVALIERS BLANCS, BELIERS, BROOKLYN) complètent un tableau relativement avare en hits européens, peu de films étant sortis sur plus de 100  copies.

2016_S1_08_Rams_304

A l’inverse, sur des sorties plus limitées, nombreux sont les films européens qui trouvent un public (et réalisent un nombre moyen d’entrées par copie satisfaisant). Citons BELIERS, NO LAND’S SONG et L’HOMME QUI REPARE LES FEMMES : LA COLERE D’HIPPOCRATE.

On retrouve un panorama similaire en Allemagne, dominé par les films Jeune Public : le ROBINSON CRUSOE belge de Vincent Kesteloot et Ben Stassen a réalisé 650 000 entrées, LE PETIT PRINCE de Mark Osborne a touché 307 000 spectateurs. Actuellement, le film espagnol ATRAPA LA BANDERA connaît de bons résultats avec plus de 95 000 entrées en 4 semaines. Soulignons aussi le joli succès du film français de Marie-Castille Mention-Schaar mettant en scène de jeunes collégiens : LES HERITIERS approche les 120 000 entrées.

A l’image de ce dernier, le cinéma français garde une place de choix dans le cœur du public allemand. Le grand succès européen de l’année qui ravit les spectateurs depuis maintenant 17 semaines, de façon inattendue au vu de ses résultats plutôt modestes en France, reste LE GOUT DES MERVEILLES d’Eric Besnard, qui vole au-dessus des 550 000 entrées. C’est une nouvelle réussite pour Neue Visionen, distributeur de ces deux derniers titres, après les succès de PAULETTE ou QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ces dernières années. MUSTANG, qui avait gagné le Label Europa Cinemas à Cannes en 2015, a également trouvé son public, avec 106 000 spectateurs.

2016_S1_06_LeGoûtDesMerveilles_305

Au-delà, plusieurs films anglais ont touché leur public, tels THE DANISH GIRL (380 000 entrées), LES SUFFRAGETTES (280 000) et LADY IN THE VAN (70 000), auxquels on peut ajouter l’irlandais BROOKLYN (185 000). Deux comédies ont par ailleurs bien fonctionné : le Suédois MR OVE (400 000) et LE TOUT NOUVEAU TESTAMENT (390 000, Belgique).

Les délices de la diversité

2016_S1_10_DélicesDeTokyo_308

Le tableau ne serait pas complet sans faire mention de quelques autres succès, à commencer par LES DELICES DE TOKYO, meilleur résultat en France pour un film de Naomi Kawase. 300 000 spectateurs ont apprécié le film et peut-être l’une des nombreuses animations culinaires mises en place par les salles. Le film a relativement bien fonctionné en Allemagne, avec 66 000 entrées.

Ce n’est pas le cas de THE ASSASSIN, échec en Allemagne mais succès en France, avec 200 000 entrées. A 100 000 entrées, EL CLAN et NAHID ont également rempli leur contrat, en France, tandis que quelques comédies turques ont réalisé de bons résultats en Allemagne : 126 000 entrées pour OSMAN PAZARLAMA, 65 000 entrées pour KOCAN KADAR KONUS DIRILIS et pour KARDESIM BENIM. Mais sur la période récente, le meilleur film turc, DÜGÜN DERNEK 2, réalise 236 000 entrées depuis sa sortie le 03 décembre 2015 (dont 71 000 en 2016). Un succès rapide, puisque le film est sorti la veille de sa sortie en Turquie !

________

Raphaëlle Gondry, Jean-Baptiste Selliez – juillet 2016

________

Images, de haut en bas: DEMAIN, ULTIMO TANGO, ELLE, HEIDI, RAMS, LE GOUT DES MERVEILLES, LES DELICES DE TOKYO. 

________